Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Via Conseil 16ème, Agence immobilière PARIS 75016

SAINTE PERINE

Publiée le 07/01/2013

L’institution Sainte-Perine

Depuis la fin du XVII siècle, l’ancien couvent Sainte-Périne était installé à Chaillot. En 1860 il fut exproprié pour permettre le percement de l’avenue Marceau et son prolongement jusqu’à l’Etoile. L’institution fut déplacée à Auteuil sur une partie des terrains de l’ancienne demeure seigneuriale des Génovéfains.

Vendue comme Bien national par le district de Saint-Denis à un ancien garde du corps du roi, l’ancienne demeure seigneuriale des Génovéfains fut ensuite acquise en 1805 par Crétet, ministre de l’intérieur, puis, au décès de Crétet en 1809, par François Gérard, premier peintre de l’empereur. En 1865, ses héritiers cédèrent la propriété qui fut morcelée et trois institutions charitables relevant de l’Assistance publique occupèrent le domaine : la maison de retraite Chardon-Lagache dont les bâtiments furent élevés de 1859 à 1865, la fondation Rossini, maison de retraite des artistes, construite en 1889 à l’angle des rue Wilhem et Mirabeau, et l’institution Sainte-Périne.

Installée sur la plus belle partie du domaine, acquise par la Ville de Paris, l’institution Sainte-Perine accueille également les personnes âgées. C’est l’architecte Ponthieu qui organisa les nouveaux corps de logis autour d’un pavillon central, sans nuire au parc qui descend toujours jusqu’à l’avenue de Versailles. Cet ensemble a été modernisé depuis, tout en conservant le même esprit et un bel espace boisé.

Notre actualité